De la climatisation à la télé, contrôlez tout avec votre smartphone

domotique

Vous ne pouvez pas rentrer à la maison pour coucher et vous aimeriez qu’une lumière soit allumée? Vous avez oublié de partir le climatiseur avant votre départ et vous souhaitez arriver dans une maison froide? Mieux encore, vous êtes un peu parano et souhaitez voir ce qui se passe en temps réel dans votre demeure avec l’aide de caméras de surveillance? Et bien tout cela est maintenant possible grâce à la domotique, mais aussi grâce aux téléphones intelligents! Voyons voir comment ça fonctionne…

Un simple interrupteur pour tout changer

Il n’y a pas qu’une seule compagnie de domotique qui offre la compatibilité avec les smartphones, mais disons que WeMo de Belkin se démarque par sa simplicité et par son prix très abordable (environ 130$ pour un kit complet). Il suffit de brancher un interrupteur domotique (présent dans votre kit) dans une prise de courant standard, et de brancher dans cette dernière l’appareil que vous souhaitez contrôler à distance. Après une légère configuration, vous êtes prêt à utiliser l’application, qui est gratuite sur l’App store.

Un contrôle personnalisable

Outre la possibilité de démarrer un appareil ou un autre, la domotique vous permet de personnaliser vos actions de la manière que vous souhaitez. Par exemple, vous pouvez, en quelques manipulations sur votre téléphone, programmer une heure d’ouverture et/ou de fermeture des lumières. C’est particulièrement pratique pour les gens qui font beaucoup de déplacements à l’extérieur. Dans le même ordre d’idées, vous pouvez, grâce à l’interrupteur avec détecteur de mouvement, programmer la lampe de salon pour que celle-ci s’éteigne lorsqu’il n’y a plus personne dans la pièce après un temps que vous aurez vous-même déterminé. Quand même assez cool comme fonctionnalité!

Le WeMo Baby, pour les parents constamment inquiets

Belkin a récemment mis sur le marché un appareil fort intéressant entièrement compatible avec la plupart des téléphones intelligents, le WeMo Baby. Il s’agit d’un moniteur qui se place dans la chambre du bébé, et qui vous permet d’être à l’affût de tout ce qui se passe. Vous pouvez le programmer pour recevoir des alertes SMS lorsque le bébé pleure. Vous pouvez même, grâce à l’application gratuite WeMo Baby, consulter l’historique des pleurs de votre poupon. Idéal, donc, pour les parents qui sont incapables de passer une soirée tranquille lorsque leur enfant est entre les mains d’une gardienne!

Pour l’instant, la domotique n’est pas énormément répandue, mais on devrait en entendre de plus en plus parler dans les prochaines années. À surveiller!

 

Téléphones et voitures : Les nouvelles fonctionnalités

Le secteur de l’automobile constitue actuellement le domaine de prédilection des entreprises et opérateurs œuvrant dans le secteur des télécommunications et de la téléphonie plus exactement.
C’est ainsi que de nouvelles fonctionnalités, les unes plus innovantes que les autres, apparaissent dans le milieu des nouvelles technologies de l’automobile. Attention : Lire ce qui suit pourrait vous donner envie de vendre votre Hyundai Accent usagé au profit d’un véhicule à la fine pointe!

Le système Windows Embedded Automotive 7

L’opérateur Microsoft a récemment mis au point une plateforme révolutionnaire en matière de technologie automobile : le système Windows Embedded Automotive 7. Celui-ci constitue une plateforme de connexion d’une automobile avec les différents opérateurs œuvrant dans la téléphonie et donc, avec les différents appareils et ressources technologiques des fournisseurs de services téléphoniques.
L’offre de connexion des voitures aux différents services multimédia est une solution innovante qui permet aux conducteurs d’être « multi-connectés », en quelque endroit qu’ils soient. Ainsi, des outils tels que le « board support packages » permettent d’assurer que tous les microprocesseurs disponibles sur le marché des cartes téléphoniques soient compatibles avec le système de « multi-connexion » Embedded Automotive 7 ; ou encore la fonction « Tellme Speech » de Microsoft permet aux conducteurs de garder l’œil sur la route tout en étant en connectivité vocale avec l’ordinateur de bord.
Microsoft collabore sur ce projet notamment avec les constructeurs Ford, Kia, Nissan et Fiat.


L’interface SYNC

Le constructeur Ford fut l’un des premiers à présenter son interface SYNC, sur la base de la plateforme « Windows Embedded Automotive 7 ». Il s’agit d’une interface électronique associée au tableau de bord des véhicules, et qui assure une connection multimédia permanente du conducteur. En d’autres termes, c’est un tableau de bord connecté.
Le système vocal de l’interface SYNC permet de commander vocalement une multitude de fonctions multimédia telles que la musique, la radio, le GPS, rien qu’en appuyant sur un bouton situé sur le volant. Il fonctionne selon un système de reconnaissance vocale élaboré. L’objectif de l’interface étant d’assurer un maximum de sécurité routière et en même temps, de confort au conducteur.

Le système APPLINK

Le système APPLINK permet de connecter un smartphone iOS, Windows ou Android avec l’ordinateur de bord. La connection fonctionne selon le mode Bluetooth. Une soixantaine d’applications téléphoniques, dont « Spotify », sont d’ores et déjà compatibles avec le système APPLINK. Ici encore, la commande vocale est possible pour actionner chaque application, ce qui garantit la sécurité du conducteur qui peut se focaliser sur la route. Il est possible de verrouiller le téléphone, auquel cas ce dernier ne réagit aux applications que sur commande vocale du conducteur dont la voix a été préalablement reconnue par le système APPLINK. La sécurité étant maintenant tellement optimisée et automatisée, il ne reste plus qu’au propriétaire du véhicule à s’assurer qu’il soit équipé de bon pneusEnfin, APPLINK permet de gérer toutes les applications téléphoniques telles que la connectivité par kit mains libres, les SMS, le courrier électronique, par simple commande vocale.

Textos au lit : Nouvelle réalité

Texto au lit

Sous couvert d’une prétendue nécessité d’être toujours joignables, les utilisateurs de téléphones portables n’hésitent plus à les garder sur eux en toutes circonstances.

Dans les transports en commun, en cours, chez soi… on le sait, aujourd’hui l’usage du téléphone portable en particulier chez les jeunes semble sans limites, mais depuis quelques temps, on remarque de plus en plus que cette addiction au cellulaire va jusqu’au moment du coucher et parfois même, reste allumé toute la nuit, « au cas où », nous dit-on…
Mais comment et pourquoi le téléphone portable est-il devenu aussi présent dans la vie des jeunes et plus précisément au moment du coucher, instant qui devrait, rester un moment de calme sur l’oreiller, loin des écrans et consacré au repos physique et psychique ?
En réalité cette utilisation nocturne du téléphone s’inscrit dans un mode de vie de « décalage » souvent présent chez les 17-25 ans alors peu soucieux de leurs cycles de sommeil.
A l’instar des jeux vidéo après 21h, l’exposition aux écrans de iPhone ou autres téléphones intelligents développe souvent des troubles du sommeil dû au changement de luminosité anormal pour le cerveau sans oublier les fréquents réveils intempestifs dû à la réception de ces sms en pleine nuit. Un cercle vicieux se met alors en place ; le sommeil est retardé chaque jour un peu plus. Ce décalage des cycles de sommeil et donc l’accumulation de la fatigue semblent les principales conséquences de ce nouveau mode de vie axé sur la communication permanente avec le monde extérieur mais ce ne sont pas les seules ! En effet, les dangers sur la construction et l’épanouissement de l’adolescent sont réels et ne peuvent pas être laissés de côté.


Les sms ne laissent pas de place à la patience, le plaisir d’attendre la réponse de son interlocuteur, les jeunes ne savent plus se réjouir des retrouvailles. La limite temporelle nécessaire n’existe plus ; tous les échanges se font dans l’immédiateté, allant jusqu’à vivre dans une impatience permanente d’une réponse, d’un sms … un concept difficile à saisir pour les plus de 25 ans, encore habitués à des modes de communication plus traditionnels et pourtant, on peut se demander si cette addiction au téléphone n’est pas un symptôme des plus significatifs de la société actuelle. L’hyper-communication, la perte de repères naturels et la « peur de l’urgence » sont en effet des maux qui dressent tout à fait le portrait du monde dans lequel nous vivons actuellement. Reste à juger de la place que l’on veut laisser à ces nouveaux modes de communication dans nos vies. Et c’est précisément les jeunes générations qui en décideront.

Téléphone au Volant, les Risques…

mainlibreSelon la loi, seule la conduite avec un téléphone en main est punie par la loi ; l’usage d’oreillettes ou d’un kit mains libres n’est pas sanctionné. Pourtant les deux diminuent la vigilance au volant.

Quels sont les risques de téléphoner au volant ?

Non seulement la sonnerie du téléphone peut surprendre, mais elle détourne subitement l’attention du conducteur. Sa conduite se modifie, car son comportement (il est concentré sur sa conversation) change :

  • son temps de réaction est ralenti,
  • il ne prête plus autant d’attention à son environnement : aux angles morts et aux rétroviseurs, à la signalisation, aux autres usagers…
  • il accélère ou il ralentit sans s’en rendre compte…

Le risque de perdre le contrôle du véhicule est en conséquence bien plus élevé (5 fois plus selon les statistiques).

Le kit mains libres permet de conduire avec les deux mains sur le volant, voila pourquoi il est autorisé. Pourtant le risque existe aussi.

Quelles sont les sanctions de l’infraction ?

Toute personne surprise en pleine infraction encourt une amende entre 80$ et 100$. L’amende peut s’accompagner d’un retrait de 3 points sur votre permis de conduire. Ces points sont automatiquement récupérables au bout de 2 ans, mais seulement si vous ne commettez pas une nouvelle infraction.


Les personnes qui ont besoin de récupérer rapidement leurs points (parce qu’elles ont besoin de leur permis dans le cadre de leur travail par exemple) peuvent effectuer un stage de récupération de point auprès d’un centre agrée par une préfecture. Elles devront ensuite remettre au tribunal (celui-là même qui a prononcé la décision de justice de suppression de leurs points), l’attestation prouvant qu’elles ont assisté au stage.

Quel est le bon comportement à adopter au volant ?

Pour ne pas vous mettre en danger ou les autres, éteignez votre téléphone et positionnez-le en mode discret ou silencieux. En cas de coup de fil urgent, rangez-vous sur le bas-côté (avertissez les autres automobilistes au préalable) ou garez-vous. Ou demandez juste à un passager de répondre à votre place…. Aujourd’hui nous avons la chance d’avoir des véhicules remplis de bébelle électronique. L’ensemble des véhicules assez récent (ex.: Toyota Corolla 2014) sont muni de main libre accessible au volant.

Bonne route !